Vente Aguttes Grandes Heures Automobiles : 3 choses à retenir.

La vente de prestige organisée par la maison Aguttes à l'occasion des Grandes Heures Automobiles indique à nouveau, après d'autres ventes cette année, que le marché est redevenu exigeant. La prime à la rareté paie toujours, et légitime bien le rôle des maisons d'enchères. Mais l'ordinaire ou le moyen restent dans les paddocks.


Les Ferrari calent et ne partent pas : c'est certainement une première, mais aucune des Ferrari proposée n'a été vendue. Ni du côté des classiques 250 GT, 250 GTE, 365 GT 2+2, 365 GT4 2+2, Dino 246 GT. Ni du côté des plus jeunes où la Testarossa de 1989 pourtant bien remise à niveau n'a pas atteint son prix de réserve.  Rappelons que l'indice Hagi F (rares Ferrari) est à -4% depuis le début d'année.  Quant à la paire de Lamborghini Uracco certes intéressantes dans leur jus, mais nécessitant plus qu'une simple remise en route, le prix de réserve élevé par rapports aux budgets incertains de ce type de restauration a été repoussoir pour les éventuels intéressés.

 

Peut-être le moment pour les acheteurs avisés de mieux négocier pour ces modèles très cotés ? 

 

Les youngtimers en état exceptionnel partent bien: c'est le cas d'une très belle Jaguar XJS V12 cabriolet adjugée 27 696 € et dans un état proche du neuf. Ou encore de la Peugeot 205 cabriolet Roland Garros vendue 18 304 € avec 12 700 km depuis sa livraison.

 

En revanche la BMW 635 CSi en état d'origine assez moyen n'a pas trouvé preneur.  La place de ces modèles récents en vente ne se justifie vraiment que pour des exemplaires de très grande fraîcheur !

 

Les voitures de compétition sont une niche attractive : parce qu'elles échappent à l'ISF dès leur naissance, à condition de justifier d'un palmarès, elles peuvent mêmes récentes atteindre des prix élevés.

 

Le cas de cette Maserati 4200 Trofeo Light vendue 274 680 €. Ou plus modestement d'une belle Lancia Fulvia  1600 HF avec son passeport technique historique prête à courir , vendue 51 480 €. Et bien entendu la Lotus Eleven S2 à 131 800 €.


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :


CLASSSIC AUTO INVEST SAS  -  RCS 823 394 812 Tours - info@classicautoinvest.fr