Investissez dans votre passion automobile ! C'est le moment.

Les automobiles de collection ont vu leur cote augmenter de 487% en 10 ans*. C'est bien plus que tous les autres objets de valeur qu'il s'agisse d'ouvres d'art, de bijoux, de montres ou de grands crus.

Pourquoi ne pas saisir l'opportunité ? Consultants automobile, nous sommes à votre service pour vous permettre de concilier le choix d'une automobile passion avec les exigences d'un investissement de qualité, en évitant les pièges.

CLASSIC AUTO INVEST a développé une démarche analytique structurée pour vous permettre de faire les bons arbitrages d'investissement automobile.  Ni vendeur, ni réparateur, vous pourrez avoir une confiance totale en notre expertise et notre impartialité.

*source : HAGI TOP INDEX


Logo Jaguar MK2
© Classic Auto Invest

Dynamique et dynamite. Eviter les pièges.

De plus en plus d’investisseurs sont à la recherche de diversification de leurs actifs pour faire face à la faible performance des placements garantis comme l’assurance vie ou les livrets bancaires, et au risque des marchés boursiers. Une conjoncture durablement établie dans un contexte de taux d'intérêts bas.

 


La hausse en valeur des automobiles de collection surclasse régulièrement celle des autres biens mobiliers de collection. Nos historiques de cote confirment cette tendance sur des durées longues.

Bien entendu, chaque modèle évolue sur le marché selon son propre cycle. Nous sommes à vos côtés pour étudier la dynamique de modèles à suivre et vous permettre d'arbitrer à l'achat comme à la vente au bon moment.


Ventes aux enchères, jamais 2 sans 3.

Le salon Rétromobile sera cette année encore l'occasion pour les maisons d'enchères d'organiser des ventes prestigieuses.

 

Pas moins de 3 sont au programme :  RM Auctions – Sotheby’s le 8 février à 18h00, Bonhams le 9 février à12h00 et Artcurial à Rétromobile le 10 février à 14h00. Trois occasion de voir de très belles automobiles et peut-être d'investir dans une valeur sûre.

 

Commençons notre revue de l'offre par un visuel énigmatique...il s'agit de la platine de commande de chauffage d'une auto britannique plutôt futuriste pour l'époque. On vous aide ?..

© Artcurial



Retromobile 2017, du 8 au 12 février à Paris.

Le rendez-vous annuel des collectionneurs et amateurs d'automobiles classiques est l'occasion de faire un point sur le marché et les dernières tendances. 

L'édition 2017 de celui qui est le plus ancien salon dédié aux voitures de collection se montre fort intéressante avec notamment une exposition dédiée aux Ferrari de compétition et de route. 

Retrouvez quelques images de nos coups de coeur au hasard des stands dans la galerie photo ci-dessous.

 

 

Cette édition sera peut-être l'occasion de nous rencontrer ?

Nos analyses.

Découvrez sur notre site quelques uns des fondamentaux du marché de l'automobile classique, nos articles dédiés à des modèles spécifiques et tous les dessous de la fiscalité sur les véhicules de collection. Une approche également intéressante dans une perspective de transmission de votre patrimoine.


FERRARI 308 : le huit de la chance ?

Nombre fétiche porte-bonheur dans la culture chinoise, le 8 semble également réussir à la noble maison de Maranello qui a inauguré avec la 308 une famille de berlinettes plus abordables que ses traditionnelles GT à 12 cylindres. Tout juste 40 ans après ses premières livraisons, il est temps de s’intéresser à l’héroïne de la série télévisée Magnum. Que cache-t-elle derrière ses lignes si glamour ?

Voiture de pilote sous des airs civilisés.

Ferrari 308 Quattrovalvole
Ferrari 308 Quattrovalvole - © Ferrari Spa

La Ferrari 308 est en réalité le second coup de downsizing de Ferrari après les Dino 206/246 GT qui ont prouvé qu’un plus petit moteur dans une voiture plus légère font merveille pourvu que le châssis soit à la hauteur. Exit le moteur V6 Dino (1965), notoirement amorti dans les Fiat Dino Coupé et Spider, Dino 206 et 246 GT et la Lancia Stratos. Au total une production de plus de 12 000 voitures de ces différentes familles, pas mal pour un bloc qui devait être produit à 500 exemplaires pour réussir son homologation en F2 !

 

Le moteur V8 est aussi inauguré par une Dino, la 308 GT4 dessinée par Bertone et première 2+2 à moteur central de Ferrari en 1973. 

Lire la suite 0 commentaires

BMW 635 CSI : le squale remonte à la surface !

La BMW série 6 (E24) a fêté ses quarante en toute discrétion. Ce coupé puissant et sûr a pourtant fait tourner les têtes lors de sa présentation à Genève en 1976, devenant le porte-drapeau de la gamme BMW. Son succès commercial durant sa longue carrière jusqu’à son remplacement par la série 8 (E31) en 1989 ne s’est pas démenti. Elle représente certainement encore aujourd’hui la quintessence du savoir-faire de BMW : moteurs 6 cylindres en ligne à l’élasticité et la mélodie inimitables, design conjuguant le muscle et l’élégance, grande polyvalence d’usage. Avec la maturité, deviendra-t-elle une BMW éminemment collectionnable ?

La plus latine des marques germaniques

BMW 635 CSI
BMW 635 CSI - © BMW AG

La série 6 s’inscrit dans une séquence de design fondatrice d’une nouvelle génération de BMW. Le Français Paul Bracq est aux commandes du design du constructeur bavarois de 1970 à 1974.

 

Après ses réalisations marquantes chez Mercedes-Benz, dont la démesurée 600 (W100), Paul Bracq signera les premières générations de série 3, 5 et 6 traçant ainsi les codes d’un design BMW qui ne sera guère revisité avant l’arrivée de Chris Bangle en 1992. N’oublions pas non plus que les maquettes de la série 5(E12) sortie juste avant la série 6 ont principalement été travaillées avec la collaboration du studio Bertone et du non moins célèbre Marcelo Gandini (Lamborghini Miura, Countach).

 

Il y a donc un  parfum de parmiggiano prononcé dans ces réalisations bavaroises ! Qui s’en plaindrait ?

Lire la suite 0 commentaires

Maserati Coupé 4200 GT : trident affûté.

Le Coupé 4200 GT marque le retour en force de Maserati dans la catégorie des voitures de grand tourisme au caractère bien trempé. C’est précisément ce type de machine qui a forgé le succès commercial de Maserati dans les années 60, avec des modèles comme la 3500 GT, véritable première Maserati de route en 1957, puis la lignée des coupés 4 places à moteur V8, Mexico, Indy et Kyalami. 

Cœur Ferrari, Maserati dans l’esprit.

Maserati Coupé 4200 GT
© Maserati S.p.A.

Le 4200 GT est aussi le symbole de l’union jadis inconcevable des deux rivaux historiques de Modène : Ferrari et Maserati. La marque au trident, rachetée par Ferrari en 1997, a d’abord eu droit au support engineering de la maison de Maranello, surtout pour moderniser les ultimes générations de Quattroporte IV (V6 et V8 Evoluzione) et de Ghibli II. Ferrari veille aussi au développement de la 3200 GT qui sera véritablement la première Maserati de l’ère post-De Tomaso, même si son cœur mécanique reste fidèle au bloc et à la suralimentation héritée de la saga Biturbo.

Lire la suite 0 commentaires

Citroën SM, le mythe se réveille.

Après un long purgatoire automobile, sa côte retrouve un horizon de confiance depuis 3 ans, aux alentours de 20-25000 €, pour de très beaux spécimens. La plus premium des Citroën contemporaines rejoindra-t-elle ses cousines transalpines au panthéon des grand tourisme ?

La plus inclassable des grand tourisme.

Citroën SM
© Droits réservés

Inclassable ! Encensée à sa sortie, la presse spécialisée découvre en 1970 une voiture capable de tenir le 200 de moyenne sous la pluie en toute sécurité et vendue plus chère qu'une Porsche 911.

 

Mais les premiers utilisateurs, souvent gros rouleurs feront les frais d'une sophistication technique parfois mal maîtrisée par les agents Citroën d'alors, découvrant au beau milieu des sphères vertes une mécanique piquante : un V6 à 90° et trois carburateurs double corps produit par Maserati !

 

Lire la suite 0 commentaires

Twitter